Soupe de potiron

Nb de couverts Difficulté Coût Saison
4 Facile  Pas cher Toute l’année
Oct à Janv
(pleine saison)

Quoi de mieux par jour de grand froid, que d’attaquer le dîner par une bonne soupe bien chaude.

De la soupe?

Et oui, en 2017, on mange encore de la soupe quand on a trente ans.

Ce n’est pas un plat réservé aux mamies ou aux célibataires avec leur chat devant la télé, emmitouflées dans un plaid avec de grosses chaussettes, un leggings et un sweat «Un jour mon prince …. »

Vous pouvez toujours en vitesse, en faire réchauffer une que vous aurez acheté dans votre supérette du coin, mais quoi de mieux que cette soupe maison, avec de vrais légumes, que vous avez acheté au marché.
(Qu’on mange de la soupe à 30 ans c’est déjà louche (Jean Bloguin, humoriste !!), mais le mec fait aussi le marché. Il y a une embrouille ! c’est un vieux qui veut se croire dans le coup, ce n’est pas possible !).

Découvrir vos légumes préférés (mais si vous en avez, cherchez bien?) sous une autre forme va vous les faire découvrir sous un nouveau jour.

Leurs saveurs vont vous exploser en bouche !

Liens rapides :
Trucs&Astuces Ingrédients La Recette
Truc & astuces 

Avant de rentrer dans les explications, je dois vous mettre en garde. Il faut un peu de matériel pour faire une soupe.

Pour cette recette, si vous êtes venu avec votre b*** et votre couteau, ça va être compliqué.

Il faut un bras mixeur, ou un blender (la ça nous parle un peu plus, c’est comme pour faire les cocktails). Si vous n’avez pas un de ces ustensiles, direction la supérette, achetez une brique de soupe, mais c’est là que nos chemins se séparent.

Si vous tenez à votre soupe maison, il faudra vous équiper.

Cette recette est simple, avec un seul légume, pour pouvoir la préparer rapidement après votre journée marathon et ce call (se dit d’une conversation téléphonique professionnelle, mais en américain, ça fait plus cool)  avec ce fournisseur qui n’en finissait pas et réduisait votre soirée à peau de chagrin (expression 15ème siècle, style renaissance, qui a toujours son charme !).

Mais vous pouvez y ajouter d’autres légumes, comme des carottes, du panais, comme vous le sentez.


Facile et rapide, vous avez peu de choses à faire.

  1. Epluchez vos pommes de terre puis coupez-les en morceaux, pas trop gros pour une cuisson plus rapide.
    Pour le potiron, c’est comme pour un melon, il suffit d’enlever les pépins qui se trouvent au centre à l’aide d’une cuillèreEpluchez la peau avec un économe (un éplucheur, comme moi, ça vous parle peut-être mieux?) ou un couteau.
    .
  2. Placez les légumes dans une casserole et recouvrez-les d’eau jusqu’au niveau des légumes.
    .
  3. Faites chauffer 15/20 minutes, puis mixez.         


Par facilité, je l’ai faites au blinder, comme je le fais pour ma fille, car le bras mixeur demande un peu de technique.
J’avais essayé, mais après avoir failli trouer la casserole, asperger la cuisine de ce qui n’était encore que des légumes bouillis, j’ai assuré avec le blinder.

Depuis ma femme m’a fait une formation, dont je vous délivrerai les « secrets » dans la rubrique « les astuces ».
En fait c’est simple, mais quand on ne connaît pas…
Si je vous dis d’enlever une cheville molly installée dans du placo sans défoncer totalement votre mur, et bien c’est pareil, alors on ne se moque pas ! 

Enfin, si vous voulez ajouter une touche gourmande (je le dis en général quand c’est un peu gras, mais qu’on aime tous ça, et qu’on hésite un peu, rapport à notre silhouette, le cholestérol et tous les trucs relou qu’on découvre quand nos cheveux commencent à fuir nos crânes) et surtout, si vous en avez au frigo, ajoutez 1 brique de crème liquide (20 cl)  au moment de mixer, ça vous fera un excellent velouté de potiron.
Remettez votre velouté 2 minutes sur le feu pour que la crème ne le refroidisse pas trop.

Pour ma part, je n’en n’ai pas ce soir, mais j’ai trouvé un paquet de croutons.
Rien à voir avec le velouté, mais j’adore en ajouter à mes soupes, ça donne un côté croquant et rustique, excellent.
Un pain dur de la veille que vous frottez sur de l’ail en feront d’excellents « home made » (tu vois que cette petite formation en anglais t’a fait du bien!)

Enfin, et je termine sur une petite touche culture, la soupe de potiron est un plat traditionnel servi aux Etats-Unis à l’occasion de Thanksgiving.

Allez, à vos fourneaux, et surtout, ne vous mettez pas la pression, cuisinez avec amour, c’est l’ingrédient de base de tout cuisinier novice, amateur ou pro.

Haut de page

Liste des ingrédients pour 4 personnes 
1/4 de potiron
2 belles pommes de terre


Avant de commencer, lancez la playlist que je vous ai préparé, c’est plus sympa de cuisiner en musique, en plus
c’est gratuit (il vous suffit juste d’avoir, ou de créer, un compte chez deezer) 🙂

Haut de page

 

Etapes détaillées de la recette
Temps de préparation Temps de cuisson
10 minutes 15 minutes

1. Enlevez la partie filandreuse et les pépinsau centre, à l’aide d’une cuillère. C’est comme pour un melon.

2. Puis, enlevez la peau, à l’aide d’un économe ou d’un couteau. 

3. Il vous reste la pulpe, que vous coupez en morceaux moyens (pour une cuisson plus rapide).

4. Epluchez vos pommes de terres, puis coupez-les aussi en morceaux moyens.

5. Dans une casserole, placez vos morceaux de potiron et de pommes de terre, et recouvrez-les d’eau juste à hauteur des légumes.

Ne mettez pas trop d’eau.

Faites cuire à feu soutenu.
 Les légumes seront cuits, quand vous  pourrez planter un couteau dans les légumes (environ 15/20 minutes).

6. Il ne vous reste plus qu’à mixer.
Eteignez le feu sous votre casserole, et à l’aide d’un mixeur plongeant, mixer vos légumes.

 

Haut de page

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *